vendredi 24 juin 2016

U comme Un trésor Unique dans une armoire...

Elle est dans ma chambre depuis très longtemps.

Adolescent déjà, cette armoire servait à ranger mes vêtements. Aujourd'hui, elle a la même fonction dans ma chambre.

En chêne, cette armoire du Pays de Montbéliard appartenait à mon arrière arrière-grand-père Charles Doriot, le mari d'Emma dont je vous ai parlé de nombreuses fois.

Elle date de son mariage : 1886 à Etupes.

Et elle recèle un trésor. Lors de sa restauration il y a de cela près de 15 ans, j'avais expressément demandé à l'ébéniste de ne toucher sous aucun prétexte aux quelques lignes écrites à l'intérieur de la porte gauche.

Rien à voir donc avec un quelconque tiroir secret bourré de Louis d'or. Il ne s'agit que de quelques lignes griffonées à la mine de plomb.

Et quelles lignes ! Des mots qui parlent de... distillation.

En effet, Etupes, tout près de Montbéliard, était au début du XXe siècle réputé pour ses cerisiers excellents pour la réalisation du kirsch. C'est moins vrai aujourd'hui. D'ailleurs, ma famille maternelle Doriot possédait des terrains sur les hauts du village. Elle les a d'ailleurs toujours. Sur ces terrains situés au lieu-dit "Les Bresses" (à prononcer sans le "è" avant les deux "s"), Charles Doriot en avait planté. Je les ai connus enfant.

Toujours est-il que plusieurs choses sont inscrites. D'abord en travers : "5 litres distillés, 1 litres marc, 2 litres rhum". Juste à côté : "6 l kirsch 1934" et en dessous : "7 l kirsch bien brûlé 1934" c'est à dire que les fruits fermentés ont attachés au fond de l'alambic dont le feu était trop vif et aussi  "4 l mélange".

Reste à savoir maintenant qui a écrit cela et pourquoi à l'intérieur d'une armoire à linge ! Les bonbonnes recouvertes de paille y ont peut-être été déposées... Précieux trésor.

En tout cas, ce n'est pas Charles Doriot, mort en 1931. C'est sans doute son fils Alfred, mon arrière-grand-père qui a hérité de l'armoire en question.
Quelques phrases qui montrent aussi la vie quotidienne de nos ancêtres et leurs préoccupations.

1 commentaire:

Fanny-Nésida P a dit…

Très original ce bloc-notes !